La parole est donnée aux jeunes Québécois placés en centres jeunesse

Québec, le 12 mai 2017 — La Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables (CREVAJ) de l’École nationale d’administration publique (ENAP) amorce une collecte de données majeure sur le terrain auprès de l’ensemble des jeunes Québécois qui quitteront sous peu les centres jeunesse pour commencer leur transition à la vie adulte, et ce, pour la plus importante étude au Canada sur le devenir des jeunes placés.

Au cours des prochaines semaines, l’équipe de recherche pour l’Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France (EDJeP) rencontrera 1000 jeunes de partout au Québec afin de récolter des données qui serviront à mieux comprendre leurs réalités ainsi que les facteurs ayant une incidence sur leur transition vers la vie adulte. Ces mêmes jeunes seront invités à participer de nouveau à deux autres vagues de collectes de données, soit dans 12 à 18 mois, puis dans 24 à 30 mois.

Chercheur principal du projet EDJeP, le professeur Martin Goyette souligne que « de nombreux rapports gouvernementaux et recherches internationales témoignent de l’importance de mieux soutenir les jeunes placés dans leur passage à la vie adulte; mais, qu’en pensent les jeunes? De quoi ont-ils besoin? Qu’ont-ils à dire de leur expérience de placement, des difficultés qu’ils rencontrent et du soutien qu’ils reçoivent? C’est ce que nous voulons connaître. Notre recherche est importante parce qu’elle donne la parole aux jeunes sur le long terme et qu’elle repose sur la collaboration de tous les partenaires directement impliqués dans les services offerts aux jeunes ».

À propos de l’Étude longitudinale sur le devenir des jeunes placés au Québec et en France

EDJeP s’intéresse aux conditions de vie et de sortie des jeunes de 17 à 21 ans ayant été placés dans des services de protection de la jeunesse. Cette recherche d’envergure est la première étude représentative du genre au Canada. Elle est construite dans une perspective internationale (comparaison France-Québec) et interdisciplinaire qui s’appuie sur de fortes collaborations avec les acteurs clés de la protection de la jeunesse, puis des acteurs communautaires et gouvernementaux. La recherche innove également par la participation d’un comité de jeunes ex-placés qui collabore de façon transversale à toutes les étapes du processus de recherche. Les premiers résultats, attendus pour 2018, contribueront au développement de nouvelles connaissances, puis à l’amélioration des pratiques sociales et des politiques publiques relatives au soutien des jeunes placés. Cette étude a été financée par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada dans le cadre d’un programme de partenariat (Savoir-Connexion). Pour plus d’information, consultez le www.edjep.ca

À propos de la CREVAJ

La Chaire de recherche du Canada sur l’évaluation des actions publiques à l’égard des jeunes et des populations vulnérables (CREVAJ) vise l’acquisition de connaissances nouvelles sur les méthodologies d’évaluation de l’action publique ainsi que l’amélioration des connaissances autour de la mise en oeuvre de l’action publique et de ses effets. Les travaux réalisés dans le cadre de la Chaire permettront de mieux orienter les interventions et les mécanismes de soutien auprès des personnes vulnérables, notamment dans le secteur de la jeunesse, secteur exemplaire de la compréhension des transformations récentes de l’État sur le plan du renouvellement de l’action publique comme sur le plan de ses limitations et de ses risques.

Pour plus d’information, consultez le www.crevaj.ca

À propos de l’ENAP

L’École nationale d’administration publique se classe au 7e rang au Canada en intensité de recherche parmi les universités sans faculté de médecine1. Ses principaux axes de recherche portent sur le management public (leadership, innovation, performance et transformation de la gestion publique); l’analyse, le développement et l’évaluation des politiques et des programmes publics; le management du réseau de la santé et ses politiques; la gouvernance publique et ses nouvelles formes; ainsi que la gestion et les politiques internationales. Du côté de l’enseignement, elle offre des programmes d’études de 2e et 3e cycles universitaires, puis elle propose également aux organisations publiques d’ici et d’ailleurs, de la formation continue et du service-conseil. Pour plus d’information, consultez le www.enap.ca

Annexe – Partenaires de la recherche :

  • Centres jeunesse et instituts universitaires :
  • CIUSSS du Centre-Sud de l’ile de Montréal
  • CISSS de la Montérégie Est
  • CISSS de Laval
  • CIUSS de la Capitale-Nationale
  • CISSS du Bas-Saint-Laurent
  • CIUSSS du Saguenay-Lac-Saint-Jean
  • CIUSSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec
  • CIUSSS de l’Estrie
  • CIUSSS de l’Ouest-de-l’île-de-Montréal
  • CISSS de l’Outaouais
  • CISSS de la Côte-Nord
  • CISSS de la Gaspésie
  • CIUSSS de la Chaudière-Appalaches
  • CISSS de Lanaudière
  • CISSS des Laurentides
  • CISSS de l’Abitibi-Témiscamingue
  • Ministère de la Santé et des Services sociaux
  • Ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale
  • Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur
  • Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse
  • Commission de la santé et des services sociaux des premières nations du Québec et du Labrador
  • Institut de la statistique du Québec
  • Fédération des familles d’accueil et ressources intermédiaires du Québec
  • Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec
  • Regroupement des auberges du cœur du Québec
  • Réseau des Carrefours Jeunesse-Emploi
  • Centre de recherche sur l’enfance et la famille
  • Child Welfare League of Canada
  • Chaire de recherche jeunesse ainsi que le laboratoire CNRS Printemps (France).

1 Selon RE$EARCH Infosource Inc., 2016, Canada’s Top 50 Research Universities et ACPAU, 2016, Information financière des universités et collèges.

Source : École Nationale d’administration publique (ENAP)
Elizabeth Jolicoeur, conseillère
Service des communications, ENAP
Elizabeth.jolicoeur@enap.ca

Information :
Manon Malenfant, directrice
Service des communications, ENAP
418 641-3000, poste 6212
manon.malenfant@enap.ca

Martin Goyette, professeur
Titulaire de la CREVAJ, ENAP
514 849-3989, poste 3987
martin.goyette@enap.ca

Similar posts
  • La doctorante Marie Dumollard reçoit ... L’équipe de la CRÉVAJ tient à féliciter Marie Dumollard pour l’obtention de deux bourses doctorales du FRQSC, la première dans le cadre du programme culture et société, la seconde pour le concours d’excellence pour étudiants étrangers! Sa recherche doctorale porte sur les parcours de prise en charge institutionnelle des jeunes qualifiés de contrevenants au moment [...]
  • Séminaire : Présentation des résultat... La CREVAJ organise un séminaire sur la sortie de placement en France. Les trois chercheuses principales de l’Étude Longitudinale sur l’accès à l’Autonomie des jeunes en Protection de l’enfance (ELAP) nous présenteront les résultats de l’étude : Sortir de placement à 18 ou 21 ans ? Filles et garçons placés : un parcours scolaire différencié [...]
  • Appel à communication pour le congrès... L’AIFRIS, soit l’Association internationale pour la formation, la recherche et l’intervention sociale, a pour objectif de créer un espace de dialogue entre formateur/trice.s, chercheur.e.s, étudiant.e.s, intervenant.e.s, gestionnaires et destinataires de l’intervention sociale. Pour une première fois, cette association internationale tient son congrès en Amérique, plus précisément à l’UQAM à Montréal en juillet prochain. Nous vous [...]
  • Consulter le mensuel des évènements j... OJS : Appel à articles courts « Les barrières à l’emploi des jeunes au Canada : mieux les comprendre pour mieux agir » L’OJS et le Panel d’Experts sur l’emploi des jeunes du Ministère de l’Emploi et Développement social Canada (EDSC) lancent un appel à des articles courts pour son prochain bulletin. La date limite pour soumettre votre [...]
  • ARIMA offre une bourse postdoctorale ... Le partenariat ARIMA offre une bourse postdoctorale d’une valeur de 38 000 $ pour une période de 12 mois, afin de promouvoir et de soutenir la formation d’un(e) jeune chercheur(euse) ayant complété ou complétant sous peu sa formation doctorale dans un domaine connexe des sciences sociales. Cette bourse permet au candidat retenu de réaliser, au [...]
01:27:24
07:19
02:16
06:33